Staff

cicotti

Claudio Cicotti enseigne la Littérature italienne, Théâtre italien et Théories et pratiques de l'écriture de soi à l'Université du Luxembourg où il est responsable de la Section des Lettres italiennes. Il a fait son doctorat à l'Université de Saarbrücken, sous la direction de Max Pfister et Wolfgang Schweickard; il collabore depuis 1995 au LEI (Lessico Etimologico Italiano) de l'Académie de Mainz. Il dirige projets de recherche et doctorats. Il est président du Centre International d'Études entre le Luxembourg et l'Italie (CIELI) et membre du Centre Interdisciplinaire de recherche sur l'Italie de l'Université Marc Bloch de Strasbourg. Ses publications portent sur la littérature des XVIIème, XVIIIème et XXème siècles, sur la philologie et la lexicographie et sur l'écriture autobiographique. Il s'occupe de culture migratoire et il a conçu et coordonné les projets de recherche «Présence, histoire, mémoires des Italiens au Luxembourg et dans la Grande Région» et Textualité des Italiens de la Grande Région et Intégration (TIGRI) jusque 2014. Actuellement il dirige le projet de recherche Autobiography, Migration and (re)construction of Identity in Luxembourg (AMIL).

cicotti

Oreste Sacchelli est Professeur émérite à l'Université de Lorraine. Spécialiste de la Civilisation et du Cinéma de l'Italie contemporaine, il a obtenu son Doctorat en  Études romanes à l'Université Nancy 2 sur le thème L’accolade au contestataire. Les films d’Ettore Scola de 1968 à 1974 : l’émergence d’un cinéaste. Par la la même Université il a été habilité  à diriger des recherches. Mrm Saccheli est d'ailleurs Président de l’association «Pôle de l’image» de Villerupt et Délégué artistique du "Festival du Film Italien" de Villerupt.

cuoghi

Jean Portante     est né en 1950 à Differdange (Luxembourg), de parents italiens. Il vit à Paris. Son œuvre, riche d’une quarantaine de livres – poésie, romans, essais, pièces de théâtre – est largement traduite. En France, il est membre de l’Académie Mallarmé. En 2003, il a reçu le Grand Prix d’automne de la Société des gens de lettres, pour l’ensemble de son œuvre, ainsi que le Prix Mallarmé pour son livre L'étrange langue. Dix ans plus tôt, son roman Mrs Haroy ou la mémoire de la baleine lui avait valu le Prix Servais au Luxembourg. En 2011, il a été couronné du Prix national au Luxembourg, pour l'ensemble de son œuvre. Bien d’autres prix littéraires lui ont été attribués, et parmi eux le Prix Alain Bosquet pour sa traduction de L’amant mondial de Juan Gelman en 2013 ainsi que le prix européen Pétrarque en 2014. 

Ses livres sont publiés essentiellement chez PHI (Luxembourg) et au Castor Astral (France), mais également en Belgique, en Suisse, au Québec ainsi que dans une dizaine d’autres pays. En février 2014 a paru au Luxembourg un livre réunissant l’essentiel de son œuvre poétique écrite entre 1983 et 2013 : Le travail de la baleine

Depuis plus de trente ans, il exerce une activité de traducteur littéraire. Au Luxembourg il est le directeur littéraire de la revue Transkrit dédiée essentiellement à la traduction et collabore à l’hebdomadaire Le Jeudi. En France, il est membre de plusieurs jurys littéraires dont le Prix Apollinaire, dirige aux Editions Caractères la collection Cahiers latins et anime avec Jacques Darras la revue Inuits dans la jungle.

Derniers livres parus : Après le tremblement, Editions Le Castor Astral, mai 2013. Richter, Editions Caractères, 2014. Le travail de la baleine, Editions PHI, 2014.

Site officiel: www.jeanportante.com

cicotti

Donato Rotunno est né au Luxembourg. En 1992, il est diplômé en études cinématographiques de l'Institut des Arts de Diffusion de Louvain-La-Neuve, en Belgique. En 1995, Donato Rotunno co-fonde la société de production: Tarantula Luxembourg. En tant que producteur chez Tarantula, il a supervisé plus de 24 longs métrages.

Sa carrière de réalisateur commence avec le court-métrage Fishtrip, pour se prolonger avec des documentaires sur des thèmes spécifiques au Luxembourg tels que l'immigration, la place de la politique dans notre société, ou encore le rapport entre l'art contemporain et le cinéma avec Making of a picture et Landscape with a corpse, inspiré des œuvres du photographe japonais Kaoru Izima. Plus récemment, il a co-réalisé un docu-fiction intitulé « Dreams have a language » avec l'artiste française Sylvie Blocher. Son premier long-métrage, In a dark place a remporté le prix de la meilleure contribution artistique au Lëtzebuerger Filmpräis en 2007. Baby(a)lone, son second long-métrage, est une adaptation du roman Amok de Tullio Forgiarini, le film a été sélectionné dans de nombreux festivals à l'étranger et a représenté le Grand-Duché de Luxembourg à la 88ème édition des Oscars dans la catégorie « Best foreign language film award ». Aujourd'hui, il écrit son prochain long-métrage dans la continuité des thèmes abordés par son documentaire Terra Mia Terra Nostra.
cicotti

Stella Radicati, artiste visuel italienne, vit et travaille au Luxembourg. Elle enseigne dans l'Atelier d'Art de la Formation continue en LCSI.

En 2009, elle a obtenu son Master cum laude en Arts visuels et Arts de la scène à l'Académie des Beaux-Arts de Carrare. A la suite elle est responsable du catalogage du patrimoine historique et artistique à la Préfecture de Viterbe, où elle travaille pour la promotion et la mise en valeur des actifs détenus par le Fonds pour les Bâtiments Religieux, en organisant l'exposition «ContempAnticArte» et la publication du catalogue. En 2014, elle a obtenu un deuxième Master en Histoire de l'Art auprès le Département des Sciences du Patrimoine Culturel de l'Université de Tuscia avec une étude comparative sur le droit du patrimoine culturel en Europe. Elle a réalisé plusieurs expositions personnelles en Italie et à l'étranger, et a participé à nombreuses expositions collectives, organisées par la Fondation Italienne d'Art Sacré Contemporain Stauros et d'autres institutions publiques. Depuis 2016 elle est Chargée de cours associée à l'Université du Luxembourg, où elle enseigne à la Formation continue en "Langue, Culture et Société Italiennes". Récemment, elle a rejoint le Centre d'étude et de Documentation pour la Culture des Jeunes de l'Université de Trieste.

cuoghi

Ilaria Bardazzi est doctorante - assistante au sein du projet de recherche dans les Études italiennes, Migration, Autobiographie dirigé par Claudio Cicotti. Elle est diplômée en Philologie Moderne à l’Université  de Pavia, où elle a adressé ses intérêts à la linguistique et particulièrement à l’histoire de la langue italienne. Elle a abordé aussi le thème de l’autobiographie linguistique, considérée un outil  important pour la didactique, en plus que pour accomplir une conscience de soi, aussi pour valoriser le propre patrimoine linguistique dans un contexte  multiculturel comme celui de l’école. Après avoir conduit pour deux ans l’activité de tuteure pour le cours de Langue italienne avec laboratoire, elle a continué à enseigner au Lycée. Cette expérience, particulièrement formative,  lui a révélé l’importance de se plonger dans le domaine de la multiculturalité.

Luciano Lolaico est étudiant-assistant auprès de la Section des Lettres italiennes de l’Istitut IRMA, soutenant de nombreux projets dirigés par Claudio Cicotti. Il a obtenu le diplôme en Cultures Européennes (filière linguistique et littérature française) à l’Université du Luxembourg. Né et grandi au Luxembourg, mais possédant la double nationalité, son intérêt majeur se focalise sur l’interculturalité, la littérature, l’art et la politique européenne. À partir de l’automne 2015, il fréquente le Master en gouvernance européenne.

Mauro Pizziolo est lecteur d'italien financé par le Ministère des Affaires Etrangèrs italien. Il enseigne Langue Italienne, Anthropologie Culturelle de l’Italie Contemporaine et Média et Industrie Culturelle Italienne auprès de la Section des Lettres Italiennes de l’Université du Luxembourg. Il a obtenu son diplôme en Lettres, Philosophie et Anthropologie auprès de l’Université des Etudes de Padou, et a continué sa formation avec une spécialisation en études sur le Développement et Anthropologie de la Modernité au sein de l’Institut International des Etudes Sociaux de l’Université Erasmus de Rotterdam. Après son service de tutorat auprès du département d’Anthropologie du Développement à l’Université La Sapienza de Rome, il a coopéré avec plusieurs réalités institutionnelles et culturelles en Italie et à l’étranger atour des thèmes de la coopération, de l’écologie culturelle, de l’immigration et des processus identitaires.  Depuis deux ans il est le référent dans  l’enseignement de la langue Italienne au sein du Centre Berlitz de Luxembourg.

Roberta Bignardi est Lectrice d'italien financée par le Ministère des Affaires Etrangères Italien.  Elle est historico-critique de danse et professeur de langue italienne pour les étrangers. Elle est diplômé en Lettres Modernes à l'Université Federico II de Naples et des arts de la scène et de la production multimédia à l'Alma Mater Studiorum de Bologne. Elle a écrit pour le magazine "Sipario" et el est rédacteur en chef de la page Dance magazine "GeaArt". En 2012, elle a reçu le prix national "New Criticism 2012"  par le "Sipario" magazine; en 2015, le «Leonide Massine legacy" partie internationale du prix de la danse Festival de Positano et en 2016 le prix «Capri Danza International". Après avoir exercé l'enseignement dans les écoles intermédiaires et secondaires, elle a reçu la certification spécialisé DITALS (enseignement de l'italien comme langue étrangère) à l'Université pour étrangers de Sienne et a commencé sa tutelle à l'Université de Cork et le National Université de Galway en Irlande. En 2014-2015, elle est professeur de langue italienne et directeur du cours "Langue italienne à travers le cinéma" à l'University College de Dublin. Parmi ses publications: Carosello napoletano (Liguori Ed., 2008); La nascita del cinema a Salerno, in L’alba del cinema in Campania (a cura di P. Iaccio, Liguori Ed., 2010);  Il cinema a Salerno fra le due guerre, in Napoli d’altri tempi La Campania dal cinema muto a “Paisà”, (a cura P. Iaccio, Liguori Ed, Napoli, 2014); Il funambolo in scena. Léonide Massine tra avanguardie e periodo sinfonico, Liguori Ed., 2015. Au Luxembourg elle collabore aussi avec le Berlitz Centre et l'école Cap Langues.